Les plantes peuvent être d’un grand secours pour se libérer de l’emprise du tabac. En effet, il existe de nombreuses plantes à usage thérapeutique qui aident à faire face aux symptômes du sevrage tabagique tels que l’anxiété, l’irritabilité et surtout le besoin urgent de fumer. Mais, d’abord, il convient de faire le point sur la phytothérapie.

Qu’est-ce que la phytothérapie ?

La phytothérapie fait partie des éléments de la médecine traditionnelle. Cette discipline repose sur l’utilisation de plantes médicinales à des fins thérapeutiques. Généralement, on extrait le principe actif des plantes pour fabriquer des médicaments.

Phytothérapie

En revanche, elles sont utilisées en partie ou entières sous plusieurs formes en phytothérapie : Infusion, décoction, macération, inhalation, gargarisme.

Phytothérapie et tabagisme

Si vous souhaitez arrêter de fumer, pensez au Kudzu. Il fait partie des nombreuses plantes pouvant véritablement vous aider à limiter la dépendance au tabac, à freiner vos envies de cigarettes, à compenser le manque et à détoxifier votre corps.

Se préparer au sevrage

Freiner votre envie de tabac

Après avoir préparé votre corps au sevrage, prenez des extraits de passiflore et de valériane pour freiner vos envies de fumettes. Sinon, préparez une décoction de racine de valériane à consommer 1 à 5 fois par jour, notamment le soir.

Gérer la dépendance

Le kudzu est utilisé depuis 1 000 ans dans la médecine chinoise pour favoriser le sevrage au tabac. Il aide le corps à affronter le stress dû au manque. Il possède également des vertus calmantes, dépuratives, détoxifiantes et antioxydantes.

Compenser le manque 

Le manque fait partie des effets secondaires de l’arrêt de tabac. Pour compenser cette sensation, rien de tel que la griffonia qui peut être combinée avec le millepertuis pour améliorer votre humeur, la rhodolia pour ne pas sombrer dans la dépression et la teinture d’avoine pour se détendre.

Bloquer l’envie de fumer

La stevia est une plante originaire du Paraguay. Elle est capable de bloquer les signaux qui libèrent l’envie de fumer. Donc, quand le corps ne reçoit plus le signal, vous ne ressentez pas d’inconfort et encore moins l’envie impérieuse de fumer.

Souvent, le sevrage s’accompagne de toux ou de bronchites. Pour aider votre corps à expulser le goudron qui s’est accumulé dans vos poumons, les médecins conseillent d’utiliser l’extrait de brocoli. Dans tous les cas, garder en tête des méthodes naturelles pour vous débarrasser de cette dépendance s’articule avec une approche thérapeutique individuelle. D’ailleurs, même si la phytothérapie utilise des remèdes naturels, certaines plantes peuvent être toxiques. Ainsi, il est essentiel de demander l’avis d’un spécialiste.